Shepard FAIREY. Serigraphie sur papier « Make art not war » signée et datée

Description Sérigraphie de Shepard Fairey, "Make art not war"sur papier épais, datée et signée en bas à droite. Très bon état des couleurs pour cette sérigraphie originale et vintage.
Plus de détails >>
Designer/signature

Fairey

Etat

Excellent état

Dimensions 61 × 91 cm
Prix VENDU
<< Retour

Né en 1970 à Charleston en Caroline du Sud, Franck Shepard Fairey, de son vrai nom, vit aujourd’hui à Los Angeles. Il plonge dans l’univers du graphisme dès l’âge de 14 ans en dessinant des images qui seront floquées sur des t-shirt et des skateboards. Influencé par l’œuvre de Andy Warhol ou encore l’artiste russe Alexandre Rodtchenko, Shepard Fairey rentre à 18 ans à l’école de design Rhode Island School of Design et crée avec des copains la campagne de stickers André the Giant Has a Posse, littéralement « André le Géant a une bande de potes ». Des stickers à l’effigie du catcheur français André Roussimoff. Ces affiches en papier, vinyles, sérigraphies ou photocopies sont placardés sur les murs de leur ville, Providence, avant de s’étendre à tout les Etats-Unis et à des dizaines de milliers d’endroits dans le monde. Pied-de-nez à la culture hip-hop, cette campagne de street art se transforme en OBEY, « obéis » et cherche à parodier la propagande américaniste. Résolument anti-Bush, Shepard Fairey se fait reconnaître avec une nouvelle campagne de street art nommée « Be the Revolution » en 2004. Pourtant, 20 ans après son André the Giant/Obey, il devient lui-même propagandiste, mais cette fois en faveur de Barack Obama. Il réalise l’affiche de campagne de futur président des Etats-Unis, nommée « Hope », puis déclinée en « Vote » ou « Change ». Celle-ci contribue fortement à valoriser l’image du candidat qui le remercie après son élection dans une lettre « Vos images ont un effet profond sur les gens, qu’elles soient vues dans une galerie ou sur un panneau indicateur ».


<< Retour