Pierre AMBROGIANI (1907-1985), Bouquet au vase bleu, Huile sur panneau, signée, Certificat

Description Pierre AMBROGIANI, Bouquet au vase bleu, Huile sur toile signée en bas à gauche, encadrée. Certificat de Mr P. Leoni. Pierre Ambrogiani, chef de file de l'Ecole de Marseille des années 40 et 50 nous offre ici une oeuvre généreuse en couleurs et en matière. L'oeuvre est réalisée à l'huile, aux brosses et aux couteaux, sur panneau. Elle mesure 69 X 62 cm avec le cadre en bois clair.
Plus de détails >>
Designer/signature

Pierre AMBROGIANI (1907-1985)

Etat

Très bon état, nettoyé par un professionnel

Dimensions 58 × 64 cm
Prix 4 200,00
<< Retour

Pierre AMBROGIANI, Bouquet au vase bleu, Huile sur toile signée en bas à gauche, encadrée.
Certificat de Mr P. Leoni.
Pierre Ambrogiani, chef de file de l’Ecole de Marseille des années 40 et 50 nous offre ici une oeuvre généreuse en couleurs et en matière.
L’oeuvre est réalisée à l’huile, aux brosses et aux couteaux, sur panneau.
Elle mesure 69 X 62 cm avec le cadre en bois clair.

Pierre Ambrogiani peintre né en Corse, puis il s’installe à Marseille et c’est au cours d’Estienne d’Orves que l’artiste installe son atelier, il devient rapidement l’une des plus étonnantes figures de la Provence artistiques du XXe siècle, baptisé le gourmand des couleurs.
Artiste autodidacte, influencé par Seyssaud et Chabaud, il est encouragé à ses débuts par Antoine Serra qui lui prête son atelier.
En 1936, lors de l’inauguration de la Maison de la Culture de Marseille, il rencontre Picasso qui devient l’un de ses amis (l’hommage à Picasso 1962);
Caricaturiste pour le « Radical », il connait un premier succés en 1938 lorsque le Musée des Beaux Arts de Marseille lui achète une oeuvre.
très populaire, particulièrement haut en couleur de Marseille, Pierre Ambrogiani est un ami de Marcel Pagnol et de Jean Giono. Son atelier est situé cours d’Estienne d’Orves, auprès du Vieux Port. Il parcourt la campagne avec sa voiture qui lui sert d’atelier, peignant sur le motif. Il s’installe dans un atelier au quai Rive Neuve à Marseille en 1943.
Réputé pour sa palette aux couleurs vives, il peint des paysages du midi, des natures mortes de poisson, de magnifiques bouquets, proches de l’abstraction. Il grave également de nombreux planches pour illustrer des ouvrages.

En 1962, il décore de fresques et de vitraux l’église de l’Immaculée-Conception de Marseille.
Contraint par la maladie et l’infirmité à cesser de peindre en 1973, Pierre Ambrogiani meurt en 1985 et est inhumé au cimetière Saint Pierre  de Marseille. Son corps a été transféré au cimetière de Sault, dans le Vauvluse, près de sa région de coeur.

Oeuvres dans les Collections publiques :

 

  • Expositions collectives
  • Maison de la culture de Marseille, 1936.
  • Salon d’automne, Paris, 1937.
  • Whitney Museum of American Art, New York, 1948.
  • Exposition d’art taurin présentée par la Pena de Bernui, Société des artistes méridionaux, Palais des arts de Toulouse, 1956
  • Salon des peintres témoins de leur temps, Palais Galliera, Paris, 1957 (thème: Le sport; toile présentée: Ski nautique 1961 (thème: Richesses de la France; toile présentée: Le grain ne meurt), 1963, 1967, 1974.
  • Marines et ports méditerranéens, Fondation Regards de Provence, Marseille, mai-septembre 2009.
  • Les peintres corses, Lazaret Ollandini, Ajaccio, octobre-novembre 2012.
  • Couleurs et lumières, Les collections de Saint-Cyprien, juin-août 2017.
  • Escales méditerranéennes, Musée Regards de Provence, Marseille, juin 2017 – janvier 2018.
  • A comme Ambrogiani, B comme Baboulène, C comme Camoin, ou les peintres de la Méditerranée, Salle Pierre-Puget, Ollioules, novembre 2017.
  • Prix et distinctions
  • Prix international de Menton, 1951.
  • Officier de l’Ordre du Mérite postal, décret du 17 décembre 1963
  • Grand prix du Salon des peintres témoins de leur temps, 1967, pour la toile La mort du poète.
  •  Il est également présent dans de nombreuses collections privées en France et à l’étranger.

<< Retour